Gault & Millau 2016 : Le Palmarès

Les Gault & Millau 2016 sont tombés ! Les premiers résultats des palmarès commencent à éclore pour l’année 2016, avec le guide Gault & Millau en première ligne. Et le cuisinier de l’année est…

 

L’aventure Gault & Millau débute au début des années 60, lorsque Henri Gault et Christian Millau commencent à parcourir les tables de France sur un ton nouveau, sans langue de bois et résolument moderne.

Le premier guide indépendant Gault & Millau apparaît en 1972, et dépoussière le genre en mettant en avant la Nouvelle Cuisine et son lot de jeunes chefs talentueux comme Michel Guérard, Marc Veyrat, les frères Troigros ou encore Joël Robuchon. Exempt de sauces trop grasses ou trop lourdes et de longues préparations issues d’une autre époque, la Nouvelle Cuisine valorise des cuissons rapides, une préparation minute, des produits frais ainsi qu’une approche plus diététique de la cuisine.
Véritable porte-parole de cette nouvelle vague culinaire, Gault & Millau est aujourd’hui une référence pour les tables de l’Hexagone, mais aussi concernant le vin, le champagne et les artisans de bouche.

 

Le guide Gault & Millau 2016 sera disponible en librairies à partir du jeudi 22 octobre 2015.

 

Alexandre Gauthier et Côme de Chérisey, Directeur général Gault&Millau ©Julien Faure / Gault&Millau

Alexandre Gauthier et Côme de Chérisey, Directeur général Gault&Millau ©Julien Faure / Gault&Millau

 

♦ Cuisinier de l’année

Alexandre GauthierLa Grenouillère à La Madelaine-sous-Montreuil (62)
Bloqué à une étoile par le guide Michelin mais adulé par le reste de la profession, le chef Alexandre Gauthier est élu Cuisinier de l’année avec 5 toques et une note de 19/20. Il se distingue par une cuisine créative et innovante, aux accords originaux et maîtrisés. L’auberge familiale, reprise par son père en 1979, est le prolongement de sa cuisine, brute et contemporaine. De l’avis de tous, La Grenouillère est une expérience unique.

 

♦ Nouveaux 5 toques

Trois restaurants se distinguent pour l’année 2016 avec la note maximale, qui signale une table exceptionnelle.

 

Christian Le SquerRestaurant Le Cinq à Paris 8ème
Le chef, triplement étoilé lors de son passage chez Ledoyen dans les années 2000, a repris les commandes de la cuisine du restaurant Le V du Four Seasons George V il y a tout juste un an, en octobre 2014. Depuis, il a obtenu deux étoiles mais surtout les 5 toques de Gault & Millau.

Le chef Christian Le Squer ©Gilles Dacquin / Le Cinq Restaurant

Le chef Christian Le Squer ©Gilles Dacquin / Le Cinq Restaurant

 

Arnaud DonckeleLa Vague d’Or à Saint-Tropez
Le (jeune) chef Arnaud Donckele, passé chez Alain Ducasse et Michel Guérard, a droit à toutes les récompenses pour son travail dans le restaurant La Vague d’Or : Chef de l’année 2013 par le magazine Le Chef, 3 étoiles Michelin et 5 toques Gault & Millau pour 2016. Pas mal.

 

Philippe LabbéL’Arnsbourg à Baerenthal (57)
Après avoir quitté le Shangri-La en septembre 2014, le chef Philippe Labbé a repris les rennes du restaurant L’Arnsbourg en Lorraine, après le départ du chef triplement étoilé Jean-Georges Klein. Le défi était de taille pour ce Cuisinier de l’année 2013, mais réussi pour Gault & Millau qui lui attribue la note maximum.

 

 

♦ Pâtissiers de l’année

Christophe BoucherDessance à Paris 3ème
Avant d’exploser chez Dessance, ce restaurant où le dessert est au centre du repas, ce chef pâtissier est passé chez les plus grands : La Mare aux Oiseaux (Eric Guérin), Ledoyen, Le Grand Véfour (Guy Martin)…

 

Steve Moracchini – Restaurant La Passagère de l’Hôtel Belles Rives à Juan-les-Pins (06)
Spécialisé en desserts de restaurants, cet enfant du Sud de la France a officié à Monaco (Hôtel 3.14), à Cannes (Le Baoli et Le Baoli Beach) puis s’est envolé pour la Floride direction Miami (restaurant Le Vita). Depuis 2012,  il est chef pâtissier du groupe Belles Rives et son restaurant La Passagère à Juan-les-Pins.

Steve Moracchini ©Belles Rives

Steve Moracchini ©Belles Rives

Soufflet àl'ananas - dessert du chef pâtissier Steve Moracchini ©Belles Rives

Soufflet àl’ananas – dessert du chef pâtissier Steve Moracchini ©Belles Rives

 

♦ Les Grands de demain

Six cuisiniers ont su tirer leur épingle du jeu pour 2016. Gageons que ce n’est que le début et qu’il faudra compter sur eux dans les années à venir.

Nicolas Borombo – Le Kaiku à Saint-Jean-de-Luz (64)
Virginie Basselot (Meilleure Ouvrier de France 2015) – Le Saint-James à Paris 16ème
Yoric Tièche – Restaurant La Passagère de l’Hôtel Belles Rives à Juan-les-Pins (06)
Jérôme Roy – Le Cloître à Mane (04)
Jimmy Coutel – La Palmeraie – Château Valmer à La Croix-Valmer (20)
Tanguy Laviale – Garopapilles à Bordeaux (33)

La chef Viriginie Basselot (MOF 2015) ©Saint James Paris

La chef Viriginie Basselot (MOF 2015) ©Saint James Paris

 

♦ Sommelier de l’année

Pierre Colin – Restaurant Michel Sarran à Toulouse (31)

 

♦ Directeur de Salle de l’année

Thierry Di Tullio – La Vague d’Or à Saint-Tropez (83)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.