La Tarte Tropézienne fête ses 60 ans

Depuis 1955, la célèbre Tarte Tropézienne régale les gourmands, avec une recette gardée secrète. 60 ans plus tard, elle n’a pas pris une ride et a même fait des petits ! Retour sur les festivités qui accompagnent ces noces de diamants.

 

« Souvent imitée, jamais égalée. Comme moi ! ». C’est par cette phrase devenue mythique que Brigitte Bardot résume l’aventure de la Tarte Tropézienne et son lien avec elle.

Créée en 1955 par Alexandre Micka, la plus célèbre des brioches à la crème est inspirée d’une recette de sa grand-mère polonaise. A côté de sa pâtisserie de Saint-Tropez se tourne au même moment le film qui a fait de Brigitte Bardot une star : Et Dieu créa la femme, de Roger Vadim. L’équipe du film découvre cette nouvelle brioche dont raffole BB, qui suggère alors de la nommer « la Tarte de Saint-Tropez ». Tout comme celle de l’actrice française, la carrière de la Tarte Tropézienne est lancée.

 

Et Dieu... créa la femme

 

Une recette secrète

Cette brioche se caractérise par sa forme ronde et moelleuse, saupoudrée de sucre à gros grains et fourrée de crème. Nombreux sont ceux qui ont tenté de la reproduire en vain, puisque la recette originelle est gardée secrète. Au vu de son succès grandissant, la marque et la recette ont été déposées en 1973.

60 ans plus tard, la Tarte Tropézienne se porte toujours à merveille et a su se développer : plus de 25 boutiques dans toute la France, de nouvelles créations pâtissières (Baby Trop’ et autres spécialités tropéziennes), des partenariats et collaborations, une nouvelle identité visuelle

Pour la collection printemps / été 2015, le chef pâtissier et son équipe ont mis au point des parfums originaux, notamment pour les Baby Trop’ : myrtille, abricot, amande-griotte, citron, framboise et notre coup de cœur de cette saison, romarin.

 

La Tarte Tropézienne ©La Tarte Tropézienne

La vraie ©Tarte Tropézienne

 

60 ans et pas une ride

Pour fêter dignement son entrée dans la soixantaine, la Tarte Tropézienne a vu les choses en grand. Tout commence le 15 mai, puisque pendant un mois le concours « Eat me Baby » est organisé : il récompensera le plus beau selfie* réalisé avec des Baby Trop’, avec plein de cadeaux à la clé.

Mais le clou du spectacle sera organisé le 10 juillet à Saint-Tropez : pop-up stores mobiles, dégustations, balade ludique dans la ville, découverte de la nouvelle terrasse de la boutique historique, décor éphémère de la place des Lices, et d’autres surprises encore confidentielles attendront les gourmands.

 

Baby Trop' - Tarte Tropézienne   ©La Tarte Tropézienne

Les Baby Trop’, so cute   ©La Tarte Tropézienne

 

1 livre, 12 chefs, 15 possibilités

Et pour ceux qui ne sont pas à Saint-Tropez cet été, vous pourrez toujours vous régaler avec ce livre anniversaire** publié aux Éditions de La Martinière, qui propose 15 recettes de la Tarte Tropézienne.

Mais comment éditer un livre de recettes sans dévoiler les secrets de fabrication de la fameuse brioche fourrée ? En invitant douze chefs (Christophe Michalak, Yannick Alléno, Arnaud Larher, Sébastien Gaudard, Vincent Guerlais…) à réinterpréter ce gâteau, pardi !

 

La Tarte Tropézienne a beau avoir 60 ans, elle est toujours dans le coup.

 

* Selfies réalisés dans l’une des trois cabines suivantes (gratuit) : boutique de Paris (3 rue de Montfaucon 6ème arr.), St-Raphaèl (8 av Victor Hugo) et St-Tropez (23 Bd Louis Blanc).

** À paraître le 2 juillet 2015 : La Tarte Tropézienne – 1955. Saint-Tropez. Éditions de La Martinière – 144 pages — 19.90 €.

Baby Trop' - Tarte Tropézienne    ©La Tarte Tropézienne

©La Tarte Tropézienne

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.