Interview de Pierre Augé, champion de Top Chef

Grand gagnant de Top Chef en 2014, Pierre Augé est l’un des chefs les plus populaires auprès du public. A l’occasion de son partenariat avec le sel La Baleine, nous avons pu lui poser quelques questions.

 

Bien qu’il ne raffole pas des concours, Pierre Augé, le chef à l’accent chantant, est pourtant le candidat le plus primé de Top Chef. Finaliste malheureux de la première saison, il tient sa revanche en 2014 en remportant le titre puis gagne deux fois le Choc des Champions.

 

Patio / Jardin ©La Maison de Petit Pierre

Patio / Jardin ©La Maison de Petit Pierre

 

Originaire du Sud de la France – de Béziers précisément – le chef Augé commence son apprentissage à 14 ans puis se forme à Paris auprès des plus grands : Eric Frechon, Yves Camdeborde, Frédéric Anton, Pierre Gagnaire…
Le sel ©La Baleine

En 2009, il reprend le restaurant de son père et le renomme « La Maison de Petit Pierre », surnom qu’on lui donne depuis toujours pour le distinguer de son père. C’est dans ce cadre chaleureux – patio/jardin, salle de restaurant, cave façon bar à tapas et étage cosy « comme à la maison »,  que le chef s’épanouit et trouve son identité culinaire, méditerranéenne et contemporaine.

 

Toujours prompt à promouvoir sa région, « Petit Pierre » collabore avec le groupe salin La Baleine – qui possède justement une exploitation salinière à quelques kilomètres de Béziers. C’est lors d’un atelier culinaire que le chef a bien voulu répondre à nos questions.

 

 

Création du chef Pierre Augé  ©La Maison de Petit Pierre

©La Maison de Petit Pierre

 

Comment définiriez-vous votre cuisine ?

Pierre Augé : Méditerranéenne avant tout. Mais c’est aussi une cuisine instantanée, du moment, car je n’aime pas refaire les mêmes choses.
J’utilise les produits de saison bien sûr. Aujourd’hui on entend parler que de ça mais en réalité, ça fait très longtemps que l’on procède comme ça. On va même plus loin dans la démarche avec les produits d’intersaison très éphémères, qui ont une durée de vie de 3 semaines ou 15 jours.

 

Y a-t-il un plat dont vous êtes le plus fier ?

Pas en particulier. Le problème, c’est que j’aime tout et que je n’ai pas de plat arrêté, au contraire. J’aime avancer, faire plein de choses. Le plus important est que j’arrive à me surpasser et à faire évoluer ma cuisine.

 

« Avant le Choc des champions, je n’ai pas dormi pendant 3 semaines »

 

Vous avez participé à Top Chef deux fois et au Choc des champions presque chaque année. Est ce que ça vous a donné envie de participer à d’autres concours ?

Non, ça me suffit ! Il y a déjà eu beaucoup de travail sur Top Chef.  Pareil pour le Choc des Champions, car cela représente tout de même un mois de travail à plein régime, sans compter le restaurant à gérer en même temps. C’est énormément de pression. Je devais être à la hauteur et j’avais envie de montrer une évolution de ma cuisine. Pendant 3 semaines, je n’ai pas beaucoup dormi…

 

Vous êtes très apprécié du public, qui vous sollicite à chaque fois pour le Choc des Champions notamment…

Ce n’est pas si facile d’entretenir cette relation avec le public ! Ca fait vraiment plaisir de voir que les gens m’apprécient, mais il faut aller de l’avant et il ne faut surtout pas changer. Et puis, il ne faut pas oublier que l’on fait seulement à manger. Le plus important est d’être fier de ce que l’on fait et d’accomplir le maximum. A partir de là, c’est déjà pas mal.

 

Le chef Pierre Augé  ©La Maison de Petit Pierre

©La Maison de Petit Pierre

 

Un dessin animé et un jeu vidéo en préparation

 

Avez-vous d’autres projets à long terme ?

Oui, on prépare deux gros projets : un dessin animé et un jeu vidéo.

Pour le dessin animé (La Cuisine de Petit Pierre, ndlr), ça fait déjà un an que l’on est dessus, et il reste plein de choses à faire, comme trouver un financement et un canal de diffusion. On a déjà lancé un teaser, engagé un scénariste et créé 10 recettes ludiques et amusantes. J’ai mon avatar dont je double la voix, et on a créé un petit robot qui m’accompagne et qui ne fait que des bêtises. C’est pédagogique et novateur, ça doit accrocher les enfants mais aussi les parents. Ce projet est en interaction avec le jeu vidéo, puisque mon avatar est le même.

Pour ce second projet, je travaille sur Montpellier avec un ami à moi et une grosse boîte de jeux vidéo. Il y a plein d’univers différents – un peu à la Mario Bros. – avec des recettes interactives du dessin animé. L’avantage c’est qu’en cliquant on peut avoir la même recette en réel, donc c’est idéal pour les enfants mais aussi pour les parents !
Ces deux projets me prennent beaucoup de temps mais ils me tiennent vraiment à cœur.

 

Des projets toujours en rapport avec les enfants ?

En fait tout ce que je fais est essentiellement pour les enfants. Je m’amuse beaucoup avec eux. Finalement, c’est ce qui me fait le plus avancer car ça a l’air simple comme ça mais c’est aussi plus compliqué, car il faut sans cesse les intéresser, les motiver avec de nouvelles trouvailles. Aujourd’hui, c’est peut-être la deuxième fois que je fais un cours de cuisine avec des adultes.

 

Création du chef Pierre Augé  ©La Maison de Petit Pierre

©La Maison de Petit Pierre

 

Pensez-vous ouvrir un restaurant à Paris ?

Pas du tout ! Je reste chez moi à Béziers. Je ne sais pas si c’est une chance ou un inconvénient, mais j’ai un restaurant qui est assez grand, avec 15 employés. Je ne peux pas faire tout et n’importe quoi, même si j’aimerais ouvrir des restaurants un peu partout. Je me suis toujours consacré à 100% dans mon restaurant et aujourd’hui je prends 5% de mon temps pour faire des opérations comme pour La Baleine. Ça me permet de véhiculer l’image de mon restaurant et de ma région.

 

Dernière question : vous êtes sur une île déserte et vous avez le droit d’apporter 3 ingrédients ou ustensiles avec vous. Que choisissez-vous ?

Un litre d’eau douce, un ananas (c’est nutritif et tout s’utilise) et un briquet pour faire du feu.

 

Propos recueillis le 5 mai 2015 à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.